Skip to content

Ce que les hommes devraient savoir à propos de l’activité physique

19/12/2011

Leslie Alford a publié un article répondant à cette question dans la revue International Journal Clinical Practice en 2010 (accès libre). Cet argumentaire résumé ci-dessous est bien construit, synthétique mais assez peu spécifique à l’homme. Au de là, il illustre une croyance commune retrouvée dans le domaine de la médecine : informer suffit.

La quantité astronomique de travaux sur la motivation à l’activité physique, les changements de comportement soulignent que cela ne suffit pas du tout. Une formation spécifique des professionnels de la santé et de l’éducation reste nécessaire pour développer une réelle approche empathique, adaptée et aidante des usagers (terme préféré à celui de patient). L’entretien motivationnel en est une illustration parfaite. Un nombre croissant d’enseignant APA cultive, parfois sans le savoir, cet art du conseil spécifique, de l’identification d’objectifs personnels avec l’usager, l’analyse du vécu, l’apprentissage de stratégies de résolution de situations problèmes.

Pourquoi je devrais faire de l’activité physique ?

Avoir des habitudes de vie trop sédentaires augmente significativement le risque d’apparition d’une maladie chronique et une mortalité prématurée (Marcus et al 2006). La mortalité par cancer est inversement liée au niveau d’activité physique (McTiernan et al. 2008). Une heure de vélo ou de marche par jour diminue de 16% l’incidence de tout type de cancer (Orsini et al 2008)

Combien d’activité physique devrais-je réaliser ?

150 minutes d’activité physique modérée par semaine

Qu’est ce que je devrais faire comme activité physique ?

Marche, vélo, course, activités aquatiques (natation, gym…), activités sportives, montée de marche… Attention certaines atteintes limites la participation à certaines activités, ex : sarcopénie, ostéoporose, obésité…. Mais tout à chacun peut réaliser des activités physiques, il faut simplement qu’elles soient adaptées.

Est-il trop tard pour l’activité physique ?

Une cohorte d’hommes de plus de 50 ans qui augmente leur activité physique obtient une réduction similaire du risque de mortalité que les hommes qui ont toujours été actifs (Byberg et al. 2009).

Alford L, What men should know about the impact of physical activity on their health, Int J Clin Pract, 2010;64:1731–4
Byberg L, Melhus H, Gedeborg R et al. Total mortality after changes in leisure time physical activity in 50 year old men: 35 year follow-up of population based cohort. BMJ 2009;338: b688
Marcus BH, Williams DM, Dubbert PM et al. Physical activity intervention studies: what we know and what we need to know: a scientific statement from the American Heart Association Councilon Nutrition, Physical Activity, and Metabolism. Circulation 2006; 114: 2739–52
McTiernan A. Mechanisms linking physical activity with cancer. Nat Rev Cancer2008; 8 : 205–11
Orsini N, Mantzoros CS, Wolk A. Association of physical activity with cancer incidence, mortality, and survival: a population-based study of men. Br J Cancer 2008; 11 : 1864–9
 
N’hésitez pas à réagir aux articles et à les partager sur facebook….
No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :