Skip to content

L’effet tampon de l’activité physique chez les adolescent(e)s qui vivent dans des familles conflictuelles

18/01/2012

Une étude islandaise a exploré la relation entre activité physique et troubles dépressifs en fonction du niveau de conflit familial chez des adolescents (N=7232). L’étude montre que les conflits familiaux augmentent l’humeur dépressive chez les adolescents. De plus l’activité physique diminue le niveau de dépression. Cet effet bénéfique apparaît plus marqué chez les adolescents dont le niveau de conflit familial est très élevé. Les résultats de cette étude ont un petit lien avec un film récent WIN-WIN de Thomas McCarthy.

Sigfusdottir et al. (2011) Physical activity buffer s the effects of family con fl ict on depressed mood: A study on adolesce nt girls and boys. Journal of Adolescence 34 (2011) 895– 902

No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :