Skip to content

L’efficacité d’une intervention pluridisciplinaire chez des patients à risque cardio-vasculaire : le programme EDUCOEUR

09/04/2012

L’Institut de Recherche Cliniques de Montréal a publié les résultats d’un essai clinique randomisé contrôlé testant les effets à 2 ans. Pour présenter (partiellement) cet essai, je reprends une méthode de lecture tirée d’une méthode de Lecture Critique d’Article (LCA), les critères PICO.

Patients

Inclusion-Homme/femme, 35-70ans, faisant état d’au moins 2 facteurs de risque parmi les suivants : tension artérielle, cholestérol élevé, diabète de type 2 non contrôlé, consommation de tabac quotidienne, IMC>30

Non inclusion-trouble coronarien, insuffisance rénale, diabète type 1

Recrutement-annonce dans les journaux, 1580 appels téléphoniques dont 185 sujets inclus

 Interventions

Programme EDUCOEUR

Conduit par des nutritionnistes, psychologues, kinésiologues, médecins et infirmières

12 semaines-3h/semaine

Nutrition- entrainement à la gestion du stress (basé sur le modèle transthéorique, le « Health Belief » modèle et l’entretien motivationnel)- Activité physique

Activité physique= 10 minutes d’informations sur l’AP+échauffement+ exercice aérobie à 60:80% fcmax+un circuit d’entrainement en résistance (35min) + 1 session supervisée de rappel tous les 3 mois jusqu’à la fin de l’étude

 Comparaison

2 Groupes contrôle: Soins usuels, Soins spécialisés (SS) (minima- suivi par un médecin spécialiste, un entretien entre 15 et 60 tous les 6 mois)

 Outcomes (Résultats)

Critère jugement principal = Score de Framingham + algorithme PROCAM

Critères jugements secondaires = AP déclarée- condition physique- habitudes alimentaires- Dépression (BDI)- Qualité de vie (SF-12)

 Score de Framingham diminue de 16% à 14.6% (p<.005) pour les sujets du programme EDUCOEUR

Score de Framingham diminue significativement pour le groupe EDUCOEUR et les Soins spécialisés.

Score de dépression et qualité de vie diminue significativement pour le groupe EDUCOEUR et les Soins spécialisés.

Les patients du programme EDUCOEUR consomment significativement moins de médicaments que ceux du groupe Soins spécialisés.

 

AVIS

Cet essai est original, se veut proche de la réalité clinique. Quelques faiblesses sont à souligner : la nature des groupes contrôles (pas du tout le même temps de contact soignant-soigné), l’analyse statistique est discutable, l’évaluation de la condition physique, le choix des modèles motivationnels n’est pas étayé. Les résultats sont intéressants mais pas nécessairement très supérieurs aux SS, la question du coût efficacité se pose.

Le choix de travailler sur des patients prodromiques est à mon sens, très pertinent et original. L’article est très consistant mais il aurait été peut être plus intéressant pour le lecteur d’avoir un article methode-design séparément. Publier uniquement le protocole est discutable mais sur des interventions complexes, cela permet de réellement prendre la mesure de celle-ci. De manière surprenante, cette étude est financée par un laboratoire pharmaceutique, jolie initiative. Cette étude est un bel exemple de médecine comportementale.

Goyer et al. (2012) Randomized Controlled Trial on the long-term efficacy of a multifaceted interdisciplinary lifestyle intervention in reducing cardiovascular risk and improving lifestyle. Journal of Behavioral Medicine.

No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :