Skip to content

Effets de l’activité physique dans la prise en charge du jeu pathologique, les 1er résultats !

09/07/2012

L’utilisation de l’exercice physique dans la cadre de l’addiction est plein essor au niveau scientifique et commence à émerger au niveau clinique. Dans ce cadre, l’addiction la plus étudiée est celle liée au tabac, viens ensuite l’alcool. Plusieurs études explorent les bénéfices de l’exercice physique sur les symptômes de sevrage dans le cadre de la dépendance à la cocaïne et à la marijuana. L’ensemble de ces addictions restent dans la catégorie des addictions dîtes à substance. Les addictions comportementales sont de plus en plus étudiées (jeux en ligne, internet, sexe, paris sportifs, casino….). Dans ce cadre, un centre spécialisé existe à Nantes.

 Une première étude (brésilienne) a donc évalué l’impact d’un programme d’exercice physique sur l’anxiété, la dépression, le craving (envie irrépressible d’effectuer son comportement addictif) et des marqueurs biologiques chez des joueurs excessifs.

 Programme : 4 semaine (2x /sem) ou 8 sem (1x /sem), 1 séance = 10-min of stretching + 40-min of running, intensité = 65–70 % Fc max théorique, supervisé.

 Le programme entraîne une diminution du craving à chaque séance et en fin de programme (évalué par la Pennsylvania Craving Scale). De plus, les auteurs retrouvent une diminution significative de l’anxiété (évalué par le Beck Anxiety Inventory), la dépression (évalué par le Beck Depression Inventory) et du comportement « jeu pathologique » (évalué par le Gambling Follow-up Scale).

 La variation de craving est associée à une variation de prolactine mais n’est pas associée à la variation du cortisol et de l’hormone adrenocorticotropique.

 L’article n’est pas d’une grande qualité, l’échantillon est faible (n = 33 pour AP , n = 30 pour non AP) mais cela pose les premières pierres du développement de la recherche clinique sur les effets de l’activité physique dans le soin des addictions comportementales. Les résultats restent à confirmer.

Daniela Lopes Angelo et al. (2012) Evaluation of a Physical Activity Program for Pathological Gamblers in Treatment. Journal of Gambling Studies

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :