Skip to content

Demain, les Activités Physiques Adaptées ou les « pousseux d’ballons »

16/04/2013
1er salon des Activités physiques adaptées

Dresser un ressentit des ces heures autours de l’APA.

La première intervention de Clermont Simard fut trop courte, mais quelle richesse dans les propos et dans l’énergie. L’image de son chat pour aider l’assemblée à saisir la vision de la personne défendue dans le cadre des Activités Physiques Adaptées.

-Le rappel au besoin de pédagogie, au rôle éducatif qu’ont les Activités Physiques Adaptées.

-Faire comprendre aux autres professionnels que nous ne somme pas « des pousseux d’ballons ».

 Ensuite le Pr Rochegongard a fait une présentation claire et simple du point de vue de médecins généralistes sur la prescription de l’activité physique rappelant qu’un des déterminants les plus forts de la prescription était le niveau de pratique personnel du médecin lui-même.

 L’après midi, les visiteurs du premier salon APA ont pris une claque. Ce salon rassemblait des associations, entreprises portées par des enseignants APA, des fédérations, des associations de patients, des vendeurs de matériel spécialisé et surtout l’après midi était parsemé de mini-conférence très instructives. On y croisait des étudiants de L2 APA, des professionnels APA, des chercheurs… et même un membre du blog GERAR !

Pour finir, une remise de diplôme digne de ce nom par le Pr Bilard et Jean Marc Barbin. Ecouter la perception des APA ou de leur formation de la part des ex-étudiants fut très enrichissante.

 La conférence de Clermont Simard du lendemain fut cette fois-ci longue, et c’est tant mieux!  J’espère que les enregistrements seront accessibles au plus grand nombre. En quelques mots : « le besoin d’introspection personnelle », « la conscience que notre ignorance grandit avec la somation de nos savoirs », « les APA se vivent en mouvement », une présentation du premier congrès de l’IFAPA : l’APA, la clé de la réadaptation. Pour résumer, Simard venait avec l’envie de mettre un « coup de pied au cul » aux étudiants, professionnels et formateurs de l’APA.

 Le débat qui a suivi fut, à mon sens, assez peu enrichissant et la présence d’un membre de l’AFAPA manquait.

 Que retenir ?

La France développe un modèle des Activités Physiques Adaptées. Le travail de fourmi des formateurs, professionnels, chercheurs paie, mais beaucoup reste à faire pour faire (re)connaître les bienfaits des Activités Physiques Adaptées. La mobilisation de tous reste l’enjeu de demain.

 Pour conclure, cette phrase m’est venue, une fois digéré ces jours denses en échanges et émotions : « Il faut imaginer Sysyphe heureux » A. Camus

 Remerciements à ces étudiants, professionnels que l’on croise et qui ont la flamme. Ci-dessous quelques photos (dont plusieurs de Renaud Bertrand).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

3 commentaires leave one →
  1. 17/04/2013 8:19

    🙂

  2. Samuel Barbezat permalink
    16/04/2013 7:17

    Merci pour ce petit récap qui fait remonter des émotions même à ceux qui n’étaient pa là pour cette belle journée….
    Et pour le petit clin d’oeil à nos amis phocéens!! Demain n’est peut être pas si loin…gardons la pêche!

Trackbacks

  1. Les activités physiques adaptées dans le traitement du cancer = 2 thèses + 1 journée | Activités physiques (adaptées)...

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :