Skip to content

Motivation et activité physique chez les personnes touchées par la schizophrénie

23/06/2013
exercise_motivation

Un précédent article présentait une revue de littérature à propos des bénéfices de l’activité physique chez les adultes touchés par des troubles schizophréniques, cette fois ci une seconde revue va paraître sur une thématique connexe dans la revue Science et Sport.

La motivation à l’activité physique chez ces sujets. En effet, lorsqu’on aborde la question de l’activité physique, les professionnels de la psychiatrie soulignent le manque de motivation chez les usagers et les besoins dans ce domaine. La lecture complète de cette revue permettra au lecteur de pouvoir avoir quelques pistes concrètes et de comprendre les intérêts et limites des études à ce sujet.

Barrières et motivation à l’activité physique chez l’adulte atteints de schizophrénie : revue de littérature systématique.

Objectifs. — Cette revue de littérature systématique identifie les barrières et les facteurs motivationnels à la pratique d’activité physique (AP) chez les sujets schizophrènes.

Actualités. — Plusieurs revues systématiques décrivent les bénéfices de l’activité physique pour la santé et sur la qualité de vie des adultes schizophrènes. Cependant, ces études se heurtent à une faible adhésion aux programmes d’activité physique.

Perspectives et projets. — Cette revue de littérature a pour but de recenser les barrières et les facilitateurs à l’AP et les études interventionnelles centrées sur la motivation à l’AP chez l’adulte schizophrène. Après avoir établi une stratégie de recherche structurée, 20 articles parmi 94 au total ont été inclus dans cette revue : 8 études portent sur les barrières, 4 études sur les facilitateurs et 8 études sur les interventions motivationnelles.

Conclusion. — La motivation à l’AP semble plus faible chez les sujets schizophrènes. Les barrières à l’AP sont liées aux conséquences de la maladie mais aussi à l’organisation des soins. L’amélioration de leur motivation à l’AP est un enjeu de taille pour la prévention.

A systematic review of barriers to physical activity and motivation for adults with schizophrenia

Objective — This systematic review describes the barriers and motivational factors associated with physical activity in adults with schizophrenia.

News — There is growing evidence that exercise can also be an adjuvant treatment in the treatment of people with schizophrenia. Exercise can reduce psychiatric symptoms and psychological distress and improve health-related quality of life. However, adherence rate to exercise program is low.

Perspectives and projects — The present review evaluates systematically the published studies of perceived barriers, facilitators and motivational interventions in patients with schizophrenia. Out of 94 potentially eligible studies, 20 papers evaluating barriers (n = 8), facilitators (n = 4) and motivational interventions (n = 8) were included.

Conclusion — Exercise motivation seems lower in people with schizophrenia. The perceived barriers were associated with disorders linked with schizophrenia and care management. Motivational intervention associated with exercise program may be effective for increasing exercise participation.

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :