Skip to content

Les activités physiques adaptées dans le traitement du cancer = 2 thèses + 1 journée

22/03/2014

La littérature concernant les effets de l’activité physique lors du traitement de personnes touchées par un cancer est foisonnante. A cela, vient s’ajouter des Congrès ou Journées.  Brièvement, deux thèses en accès libre qui permettront aux professionnels et étudiants de mettre à jour leurs connaissances ainsi qu’une présentation de la 12ème Journée des Activités Physiques Adaptées.japa montpellier A événement exceptionnel, invités exceptionnels, seront présents à cette journée : Clermont Simard (déjà présent pour l’édition 2012 et énorme source de réflexion) et Jean-Claude De Potter.

L’Activité Physique Adaptée en sénologie : des preuves scientifiques à la mise en œuvre de programmes auprès des patientes atteintes de cancer du sein.

Aude-Marie Foucaut, Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport EA647, Université de Lyon.

En 2 lignes, une thèse qui traite de la réduction des risques de santé, de l’effet et du coût-efficacité d’un programme d’activités physiques adaptées dans le domaine du cancer : INCONTOURNABLE !!!.

Résumé :

La littérature apporte de plus en plus de preuves du bénéfice de la pratique d’une activité physique dans le cadre des préventions secondaire et tertiaire du cancer du sein, cancer le plus fréquent chez la femme. Ces travaux de thèse sont nés de la collaboration entre une équipe experte de la prise en charge clinique et de la nutrition de patients atteints de cancer (Centre de Lutte contre le Cancer Léon Bérard de Lyon) et une équipe experte de l’activité physique (Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport EA647). Cette approche « recherche-action » a permis d’implanter des programmes novateurs d’activité physique adaptée (APA) auprès des patientes atteintes de cancer du sein et ce, de manière concomitante aux traitements adjuvants. Les programmes d’APA complétés d’une prise en charge diététique apparaissent comme un moyen faisable et peu coûteux de lutter contre les facteurs reconnus de mauvais pronostic que sont la prise de poids, les risques métaboliques, mais aussi la problématique de l’inactivité physique et de la sédentarité qui s’installent dès le diagnostic de la maladie. Les résultats originaux de ce travail de thèse fournissent des avancées importantes pour promouvoir l’intégration de l’APA en tant que soin de support des patients atteints de cancer, tout au long des traitements et dans la phase de réhabilitation. Ces travaux permettent de fixer les modalités de prise en charge de ce public spécifique, mettant à disposition des professionnels du secteur un panel de connaissances scientifiques et pratiques. Ils démontrent ainsi la compatibilité et l’applicabilité directe de la recherche en milieu professionnel.

Effets de l’activité physique adaptée sur la fonction aérobie et la fatigue chez des patientes atteintes d’un cancer du sein en situation adjuvante et néo-adjuvante

Thibault CORNETTE, Université de Limoges, 2013

Résumé :

Objectifs. Le but de cette étude est d’évaluer la fonction cardio-pulmonaire mesurée par la VO2pic dans le cancer du sein avant un traitement (CT-RT) et après la réalisation d’un programme d’activité physique adaptée (APA). Méthodes. Le bras A (entraînement en endurance et résistance) et le bras B (groupe contrôle). Cette étude inclus 3 temps d’évaluation. (T0 : avant CT-RT) ; T1 (semaine 27) and T2 : évaluation finale à 54 semaines). Les examens réalisés sont une épreuve d’effort cardio-pulmonaire évaluant la VO2pic, un test de marche de 6 min 5TM6), des tests de la force musculaire, des explorations fonctionnelles respiratoires, l’évaluation de l’activité physique à l’aide du questionnaire IPAQ, de la fatigue (MFI 20), qualité de vie (EORTC QLQ-C30), de l’anxiété et de la dépression (HADS) et pour finir une évaluation de la composition corporelle. Résultats. Entre juin 2012 et juin 2013 44 patientes ont été incluses dans l’étude. A T0, la moyenne d’âge était de 52,3 ± 11,7 ans pour le bras A et de 48,8 ±8 pour le bras B. Avant traitement la VO2pic était de 22,5 ± 4,4 ml.kg-1.min-1pour le bras A et de 23,4 ± 5,1 ml.min-1kg-1 pour le bras B. Après traitement, en analyse par intention de traiter, la différence entre nos 2 groupes était de 2,3 ml.min-1kg-1, alors qu’en analyse per-protocole cette différence est de 3,49 ml.min-1kg-1 et est significative. La distance de marche s’améliore de 21,75 ± 7,15 m pour le bras A (P=.016) et diminue de 9,54 ± 6,82 m pour le bras B (P=.0,43). Conclusions. Notre étude a réussi à prouver qu’un entraînement individualisé et à domicile est faisable et sûr pour des patientes atteintes d’un cancer du sein en situation adjuvante ou néoadjuvante.

Pour conclure, la 12ème Journée des Activités Physiques Adaptées, le Jeudi 10 Avril 2014 à Montpellier, a pour thème :

« Une vie physiquement active pendant et après le cancer,

comment et avec quels professionnels spécialement formés ? »

Programme

1ère conférence :  3ème plan cancer : l’activité physique comme soin de support.

Le 4 février dernier, Le Président de la république, Mr François Hollande a présenté le 3ème plan cancer. Il a rappelé l’importance d’une prise en charge globale pour les personnes touchées par le cancer. Le but, préserver au maximum l’autonomie, la continuité et la qualité de vie des personnes pendant, mais aussi après la période du traitement. Les bénéfices reconnus de l’Activité Physique peuvent être une solution à apporter pour atteindre ces objectifs.

En effet, il est clairement établi que l’Activité Physique a des bienfaits sur la santé physique, psychique et sociale mais surtout, est bénéfique pour la prévention de pathologies chroniques. Dans ce contexte, une fois les bases du cancer posées (définition, prévalence, étiologie…) il s’agira durant cette conférence, d’identifier les effets de l’AP sur les dimensions bio-psycho-sociales au regard des besoins de ces personnes. Enfin, suite aux recommandations du troisième plan cancer, 2014 – 2019, la question sera de savoir si ces dernières prennent véritablement en considération les éléments qui auront été évoqués en amont.

9h30 : Mécanismes et fonctionnement d’une maladie hétérogène. William Jacot, oncologue, Institut du Cancer de Montpellier (ICM).

9h45 : Bénéfices de la pratique d’activité physique sur les dimensions bio-psycho-sociales des personnes atteintes d’un cancer. Florence Cousson-Gélie, Professeur en psychologie, Directrice d’Epidaure – Pôle Prévention de l’ICM, Montpellier.

10h : « La vie pendant et après le cancer » : recommandations du troisième plan 2014-2019.

10h15 : Table ronde

  • Aude Marie Foucaut, Docteur en STAPS, responsable de la commission cancer SFP-APA,  Lyon.

  • Claude Jeandel, Professeur gérontologue, co-directeur de l’Unité de Coordination en Oncogériatrie du Languedoc- Roussillon.

10h45 : Pause

2ème conférence :  L’Enseignant en Activité Physique Adaptée acteur dans la prise en charge ? Exemples de dispositifs interdisciplinaires.

L’Activité Physique Adaptée est une pratique encadrée par un professionnel spécialement formé de niveau Licence, Master ou Doctorat. Ce professionnel prend en charge un public à besoin spécifique par l’intermédiaire des Activités Physiques et Sportives dans un objectif de santé, de participation sociale et de maintien de l’autonomie.  En soit, selon la définition du Pr. J-C De Potter, pionnier des APA en Europe,  l’APA peut se définir comme « tout mouvement, activité physique et sport, essentiellement basé sur les aptitudes et les motivations des personnes ayant des besoins spécifiques qui les empêchent de pratiquer dans des conditions ordinaires». Ainsi, l’objectif de cette seconde conférence est de promouvoir les initiatives en APA et Oncologie. Bien plus que de présenter des programmes APA, nous souhaitons valoriser l’interdisciplinarité. Autrement dit, nous souhaitons via le discours d’Enseignants en APA associés à d’autres professionnels de santé, monter l’intérêt de l’interdisciplinarité dans la prise en charge du cancer. Egalement, le témoignage d’usagers pourra rendre compte de leurs expériences.

11h15 : Présentation de la formation APA et du DU APA et cancérologie, Betty Mercier, maître de conférences à l’UM1, Montpellier

11h25 : APA et soutien psychologique en milieu associatif. Marie-Morgane Le Berre, enseignante en APA et Alain Andreu, responsable du pôle soutien psychologique, Association Etincelle LR, rester femme avec un cancer.

11h30 : L’APA dans un service oncopédiatrique.Ghislain Quai, Enseignant en APA & Pr Nicolas Sirvent, Chef du service onco-hémato-pédiatrie CHU Arnaud de Villeneuve.Entreprise de prestation d’APA, V@si.

11h35: L’APA et la Rééducation à l’Institut Régional du Cancer de Montpellier (ICM).

11h40 : Témoignage d’un usager de ces prestations.

11h50 : Table ronde

12h40 : Conclusion de la matinée, Monsieur le professeur émérite, Jean-Claude De Potter, pionnier des APA en Europe, Bruxelles.

En conclusion, l’objectif des débats et conférences de la matinée sera de contribuer au développement et à l’utilisation de l’activité physique adaptée (APA) en tant que pratique physique intégrée dans le parcours de vie de personnes atteintes d’un cancer. Durant les deux temps fort de la matinée, Il s’agira, à travers la définition de la maladie et de ses retentissements bio-psycho-sociaux de comprendre quels sont les intérêts et les limites de la pratique. De plus, en cohésion avec l’actualité politique, nous tenterons de faire le lien entre les recommandations du plan cancer du 4 février dernier et les programmes APA/oncologie existants. Une attention particulière sera donnée aux actions régionales.

13h : Repas

14h – 17h : Ouverture du 2nd salon des APA au Palais des Sports de Veyrassi

L’objectif sera de contribuer à la formation et la professionnalisation des étudiants de la filière APA au moyen d’un salon regroupant une cinquantaine de stands, des animations et des mini-conférences autour du thème de l’activité physique, de la santé et de l’insertion sociale. Véritable temps fort de la journée, l’ouverture du second salon des APA permettra de montrer notamment le dynamisme et la capacité des diplômés STAPS/APA à développer des sociétés de service innovantes en réponse aux besoins sociétaux en matière de santé.

17h15 : Retour sur les conclusions du 1er Congrès national des Professionnels en APA, Bobigny 4 avril 2014.

17h45 : Cérémonie de remise des diplômes de la Promotion Clermont Simard, Master RAPA et GESAPPA  2012/ 2013.

Une nouvelle fois, Mr Clermont Simard, Professeur émérite des sciences de l’éducation au Québec, pionnier des APA, nous fera l’honneur de son déplacement. Pour remettre les diplômes à la promotion sortante qu’il parraine, il sera accompagné de Mr le Professeur, Philippe Augé, Président de L’Université Montpellier 1, de Mr le Professeur Didier Delignières, Directeur de l’UFR STAPS, de Mr le Professeur Alain Varray, responsable du département Activité Physique Adaptée et de tous les enseignants de la formation ainsi que certain membres de la gouvernance de l’UM1.

18h30 : Synthèse de la journée et Allocution de clôture.

19h : Ouverture du Cocktail.

Pour ceux qui ne connaissent pas le JAPA:

No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :