Skip to content

Les perceptions de la maladie prédisent le bien être psychologique et la capacité à l’effort des sujets BPCO en fin de séjour de réhabilitation.

20/09/2014

La BPCO demeure une maladie chronique occupant une place importante dans la santé publique. L’AP est reconnue comme ayant une place importante dans la diminution des symptômes et la prévention des troubles souvent associés comme la détresse psychologique. (Plusieurs articles du blog ont traités de ce sujet)

La réhabilitation des personnes BPCO est aujourd’hui bien organisée, mais la question du retour à domicile, de la dégradation des acquis (capacité à l’effort, qualité de vie…) reste un enjeu majeur pour ces patients.

artousUne étude a exploré si la perception de la maladie avant un séjour de réhabilitation prédit la condition physique et la qualité de vie en fin de séjour chez des sujets BPCO.

Les chercheurs ont évalué 96 sujets selon les critères suivants : VEMS, capacité à l’effort (test de marche de 6 minutes), anxiété et dépression (HADS), qualité de vie (SF-36) et perception de la maladie (Ilness Perception Questionnaire IPQ).

En fin de séjour, la qualité de vie n’est modifiée significativement alors que la capacité à l’effort, les symptômes anxio-dépressifs sont améliorés cliniquement.

Les régressions hiérarchiques montrent que la perceptions de la maladies à l’entrée prédisent la capacité à l’effort et le bien être psychologique (sous dimension du SF-36) en fin de séjour. Ces résultats sont obtenus après contrôles des caractéristiques socio-démographiques, psychologiques et de la sévérité de la maladie.

Cette étude suggère que les croyances envers une pathologie influencent les résultats d’une prise en charge de type réhabilitation. A ce titre, des efforts centrés sur les croyances non adaptatives devraient être fournis durant les séjours. Les psychologues et enseignants en APA ont un rôle primordial sur les croyances, particulièrement durant les séances de groupe et la pratique physique supervisée.

Article sur le même sujet (ici)

Zoecker et al. 2014. Illness perceptions predict exercise capacity and psychological well-being after pulmonary rehabilitation in COPD patients. Journal of Psychosomatic Research

No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :