Skip to content

Chez des femmes âgées, l’activité physique du jour même ne semble pas être associée avec le sommeil de la nuit qui suit.

17/11/2014

Une étude1 à paraître vient contredire les faits exposés dans le précédent article. Une équipe de Pittsburgh a demandé à 143 femmes âgées (moyenne d’âge = 73 ans) de porter un actimètre et un « sommeil-mètre » durant 7 jours consécutifs. Ses deux outils sont présentés sous forme de montre donc actitrès aisément acceptés (illustrations).

L’objectif était d’examiner les relations bidirectionnelles et temporelles entre l’activité physique et le sommeil._AW64strap2

L’activité physique était sous forme de minutes d’AP modérée et vigoureuse quotidienne et de count par minute par jour. Le sommeil objectif était représenté par l’efficacité du sommeil, la fragmentation du sommeil, la latence de sommeil et le temps de sommeil total.

Activité physique → Sommeil*

Une AP élevée (sous forme de count ou de AP modérée et vigoureuse) était temporellement associée à un temps de sommeil plus faible durant la semaine. Autrement dit, une augmentation de 10 % de l’AP était associée à une baisse de 0.4 à 0.2 % du temps de sommeil. Il reste important de notre que l’AP n’était pas associée aux autres paramètres du sommeil (l’efficacité du sommeil, la fragmentation du sommeil, la latence de sommeil). Les mêmes résultats étaient obtenus lorsque l’on comparait l’AP effectuée le jour ou le soir.

Sommeil → Activité Physique*

Une meilleure efficience de sommeil et une moindre fragmentation du sommeil étaient associée à une AP plus élevée le jour suivant. Ainsi, une augmentation de 10 % de l’efficience du sommeil pourrait être associée à une augmentation de 5.4 % de l’AP modérée et vigoureuse.

De plus, aucune association (au jour le jour) n’a été retrouvée entre l’AP et le sommeil (toutes les composantes).

0Dans la discussion, les auteurs soulignent que leurs résultats sont difficiles à analyser en terme clinique. Qu’est-ce que réellement une augmentation de 0.4 du temps de sommeil ? Les résultats de cette étude sont assez en décalage avec les études transversales ou celles longitudinales mais n’utilisant que des outils de mesure subjectifs. Même si un nombre d’étude plus important reste nécessaire, à court terme, chez des femmes âgées, l’AP du jour même ne semble pas être associée avec le sommeil de la nuit qui suit et sur une semaine de temps, il y a une relation bidirectionnelle entre sommeil et AP mais que pour certaines composantes du sommeil.

 * analyses statistiques ajustées sur les possibles facteurs explicatifs

  1. Lambiase MJ, Gabriel KP, Kuller LH, Matthews KA. Temporal relationships between physical activity and sleep in older women. Med. Sci. Sports Exerc. 2013;45(12):2362-2368. doi:10.1249/MSS.0b013e31829e4cea.

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :