Skip to content

La désirabilité sociale lors de la mesure subjective de l’activité physique

07/06/2015

marty-mcfly-hoverboardLes lecteurs du blog se rappellent d’un article de février 2015 qui abordait l’effet de la désirabilité sociale (« l’adéquation connue des comportements observés ou anticipés d’une personne aux motivations ou aux affects réputés des membres typiques d’un collectif social ») sur la mesure par entretien de l’activité physique (AP) et sur son potentiel explicatif de l’écart entre mesure subjective et objective (accéléromètre) de l’AP.

Le hasard des lectures m’a fait découvrir des articles traitant aussi de ce sujet auprès de d’échantillons jeunes (1,2). Même si leur qualité méthodologique est moyenne, leurs résultats semblent contraires à ceux précédemment décrits (3).

Motl et al mesuraient la désirabilité sociale à partir de 2 questionnaires (i.e. Lie scale of Eysenck and Marlowe-Crowne Social Desirability Scale (SDS) et l’AP en utilisant le questionnaire de Godin et le Standford Usual Activity Questionnaire (1). L’échantillon comptait 782 sujets d’âge moyen de 22 ans et 297 femmes. L’échantillon est majoritairement composé « d’ethnie blanche » (n = 525). Les analyses corrélationnelles examinaient l’association entre chaque échelle respective pour la totalité de l’échantillon, les minorités et les sujets « blancs ». Le score total du Godin est positivement associé au score de SDS uniquement chez les sujets « blancs » (r = .11, p <.05). Pour le Standford, l’AP modérée et élevée était associée positivement (r = .08, p<.05) pour l’ensemble de l’échantillon. Le score à l’échelle Lie scale n’était significativement associé à aucune mesure de l’AP. Les auteurs concluent à une influence minimale de la désirabilité sociale sur les mesure d’AP par questionnaire chez les jeunes adultes. Ils soulignent que leurs résultats pourraient être contradictoires aux études précédentes car celles-ci évaluaient l’AP par entretien. Or dans ce cas, le phénomène de désirabilité sociale est plus amplifié.

La seconde étude au devis plus élaboré mais avec des analyses statistiques discutables incluait uniquement des adolescents de sexe masculin (n = 447) (2). L’association entre le score de SDS et la mesure d’AP par questionnaire (questionnaire non réellement validé) s’avère non significative.

Après ces lectures, on peut donc penser que la désirabilité sociale a un très faible effet sur la mesure de l’activité physique par questionnaire chez des jeunes adultes et adolescents.

1. Motl RW, McAuley E, DiStefano C. Is social desirability associated with self-reported physical activity? Prev Med. 2005 Jun;40(6):735–9.

2. Jago R, Baranowski T, Baranowski JC, Cullen KW, Thompson DI. Social desirability is associated with some physical activity, psychosocial variables and sedentary behavior but not self-reported physical activity among adolescent males. Health Educ Res. 2007 Jun 1;22(3):438–49.

3. Adams SA, Matthews CE, Ebbeling CB, Moore CG, Cunningham JE, Fulton J, et al. The effect of social desirability and social approval on self-reports of physical activity. Am J Epidemiol. 2005 Feb 15;161(4):389–98.

No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :