Skip to content

Promouvoir l’activité physique pour les plus de 55 ans, oui mais comment ?

16/11/2015

La question des techniques de changement comportement liées à l’augmentation de l’activité physique a peu été abordée sur ce blog, excepté les travaux de M.Gourlan dans le domaine de l’obésité.

La revue Health Psychology Review vient de mettre en ligne une méta-analyse qui explorait l’efficacité des interventions motivationnelles (sans AP supervisée) sur l’AP de personnes âgées de 55 à 70 ans (O’Brien et al., 2015). Précisément, les auteurs investiguaient les TCC associées à une efficacité plus importante.

19 essais cliniques ont été identifiés dans la littérature, dont 10 qui déclaraient utiliser une théorie spécifique (e.g., Modèle Transthéorique). La majorité de celles-ci avait une composante en face à face menée par un soignant et était menée à domicile (durée de 11 mois et 29 entrevues en moyenne).

9 TCC étaient relevées, comme la fixation de buts comportementaux, l’information sur les conséquences du comportement, l’identification des barrières… Dans l’ensemble les études ont un petitanchorman-2-the-legend-continues-movie-wallpaper-21 effet mais significatif sur l’AP. L’examen des effets modérateur des TCC souligne que seul le « feedback » (fournir un retour à la personne sur la quantité et la nature de l’AP qu’il/elle a réalisé) améliore l’AP à long terme. En revanche, les interventions qui donnaient du matériel d’information en papier, les informations sur les conséquences du comportement pour l’individu et la fixation du lieu et du moment de pratique entraînaient un effet moindre. Les auteurs ne retrouvaient pas non plus un effet plus important lorsqu’un nombre plus élevé de TCC étaient utilisés.

Il y a de nombreuses interprétations possibles à ces résultats et ainsi que plusieurs limites, que je ne développe pas ici. En revanche, cette étude illustre l’importance que revêt la psychologie de la santé dans la promotion de l’activité physique et les informations essentielles qui peuvent être livrées aux spécialistes de l’activité physique (Enseignants en APA & Kinésiologues) pour améliorer leur intervention (Romain & Bernard, 2015).

  • O’Brien, N., McDonald, S., Araújo-Soares, V., Lara, J., Errington, L., Godfrey, A., … Sniehotta, F. F. (2015). The features of interventions associated with long-term effectiveness of physical activity interventions in adults aged 55-70 years: a systematic review and meta-analysis. Health Psychology Review, 9(4), 417‑433. http://doi.org/10.1080/17437199.2015.1012177
  • Romain, A. J., & Bernard, P. (2015). L’amélioration de la santé cardiovasculaire par l’exercice physique, chez les individus atteints de schizophrénie, passe aussi par la psychologie de la santé. Obésité, 10(1), 63‑65. http://doi.org/10.1007/s11690-014-0463-4

 

No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :