Skip to content

L’activité physique durable

23/08/2016

Bjornara et al. (2016) développent une idée très originale et riche de réflexion : l’activité physique durable. (article original en accès libre)

19716675Dans le sociétés occidentales, l’activité physique et l’effort physique ont été très largement diminués dans notre vie quotidienne : machines d’aide au travail, transports motorisés et activités de loisir sédentaires. Quand l’homme chasseur-cueilleur existait, il réalisait environ 19 kilomètres, soit 24000 pas quotidiennement, contre 7000 à 6600 aujourd’hui pour un adulte américains.

Le style de vie influence l’environnement, à travers l’alimentation, le transport (23 % des gaz à effet de serre) et la consommation de produits divers. Sur la base des projections populationnelles mondiales, 9 milliards d’humains devraient peupler la Terre en 2050, et la production d’alimentation devra être doublée. Les auteurs donnent la définition de l’alimentation durable, puis étendent le concept issu de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture à l’activité physique.

Alimentation durable rassemble l’ensemble des régimes alimentaires ayant de faibles conséquences sur l’environnement, qui contribuent à la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi qu’à une vie saine pour les générations présentes et futures. Les régimes alimentaires durables contribuent à protéger et à respecter la biodiversité et les écosystèmes, sont culturellement acceptables, économiquement équitables et accessibles, abordables, nutritionnellement sûrs et sains, et permettent d’optimiser les ressources naturelles et humaines. (plus d’information ici).

Il y a-t-il une activité physique durable ?

Dans une perspective de santé, l’OMS aborde la question de l’activité physique à travers les facteurs suivant : la fréquence, l’intensité et la durée de l’activité mais ne traite pas du type d’activité. En effet, de nombreux types d’activité physique peuvent entraîner des bénéfices similaires sur la santé. Dans ce cadre, Bjornara et al. (2016) introduisent l’idée d’une activité physique durable.

« Activité physique durable rassemble l’ensemble des activités physiques produites avec une durée, une fréquence et une intensité suffisante pour promouvoir la santé sans dépense/coût énergétique trop élevé en terme de nourriture, de transport ou d’équipement. Les activités physiques durables ont un faible impact environnemental et sont culturellement et économiquement acceptables et accessibles ». (Bjornara et al.2016) (traduit par mes soins).

« Sustainable physical activity includes those activities that are conducted with sufficient duration, intensity and frequency for promoting health, yet without excessive expenditure of energy for food, transportation, training facilities or equipment. Sustainable physical activities have low environmental impact and they are culturally and economically acceptable and accessible » (Bjornara et al.2016)

Bjornara et al. (2016) argumente en faveur d’une modification de la vision de l’activité physique. En voici quelques un sélectionnés.

  • Augmentation et développement des Transports/déplacements actifs = Bénéfices pour la santé physique et la diminution d’émission de dioxyde de carbone
  • Développer des activités physiques communautaire = Diminution des transports motorisés (i.e., prendre sa voiture pour aller au gym courir sur un tapis)
  • Améliorer la facilité à ce déplacer à pied dans les quartiers = Entraîne une augmentation de 800 pas quotidiens chez des adultes
  • Diminuer l’équipement qui remplace des tâches quotidienne qui nécessitent une dépense énergétique = Pelleter la neige à la main plutôt qu’à la souffleuse. Les auteurs abordent une étude qui montre que réaliser son pain soi même entraîne une dépense de 16,2 min d’activité physique modérée chez 10 sujets.

Les auteurs offrent un vision différente de l’activité physique véhiculée généralement. Ils donnent un rôle important à l’activité physique dans l’élaboration d’un mieux vivre ensemble dans le futur. A méditer…

Bjørnarå, H. B., Torstveit, M. K., Stea, T. H., & Bere, E. (2016). Is there such a thing as sustainable physical activity? Scandinavian Journal of Medicine & Science in Sports. http://doi.org/10.1111/sms.12669
2 commentaires leave one →
  1. 24/08/2016 7:58

    Merci pour le partage

Trackbacks

  1. L’activité physique durable ⋆ APA de Geant

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :