Skip to content

Les canadiens connaissent-ils les recommandations d’activité physique ?

28/08/2016

BS1020AFB04Afin de mieux préparer la communication sur les prochaines recommandations d’activité physique de 2017, une enquête souhaite évaluer la connaissance des recommandations de 2011 parmi un échantillon de Canadien (Pfaeffli Dale et al. 2016).

La question était la suivante : Avez-vous entendu parler des recommandations d’activité physique pour adulte à leur sortie en 2011 ? Oui (Non Pas sur). Des questions démographiques étaient proposées ainsi qu’une question permettant d’évaluer l’activité physique modérée à élevée habituelle.

25-35 % de taux de réponse, représentant 1586 participants dont 149 francophones, la Colombie-Britanique était la province la plus représentée.

Résultats

  • 44 d’âge moyen
  • 80 % de femmes
  • 55 % des participants se déclaraient actif (i.e., >150 minutes par semaine)
  • 13 % des participants déclaraient connaître les recommandations
  • Les adultes actifs déclaraient plus fréquemment connaître les recommandations.
  • Le taux de 13 % est similaire à ceux relevés au Royaume-Uni ou aux États-Unis.

Ce résultats montre bien qu’il est nécessaire de réfléchir en amont aux stratégies d’application des futures recommandations afin d’augmenter ce taux. De plus, avec les biais méthodologiques (absence d’échantillonnage, évaluation auto-rapportée), il est fort probable que ce taux de 13 % soit encore plus bas.

Pfaeffli Dale, L., LeBlanc, A. G., Orr, K., Berry, T., Deshpande, S., Latimer-Cheung, A. E., … Faulkner, G. (2016). Canadian physical activity guidelines for adults: are Canadians aware? Applied Physiology, Nutrition, and Metabolism. http://doi.org/10.1139/apnm-2016-0115

One Comment leave one →
  1. 22/09/2016 9:06

    Les canadiens connaissent-ils les recommandations d’activité physique ?

    VRAIMENT pas important !

    Ils doivent savoir que c’est important pour eux, et devraient savoir où aller pour se faire guider.

    Nous les professionnels devrions dire à ceux qui émettent ces «position papers» que de doser l’activité physique est comme doser des antihypertenseurs «at large» pour les hypertendus. Le dosage des paramètres de charge en conditionnement physique ou même pour un processus de réactivation (nombre de pas par jour) DOIT ÊTRE individualisé ; c’est la b-a ba de la kinésiologie !

    Continuez vos excellents articles ! bien à vous, Yvan

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :