Skip to content

Le type et le niveau d’activité physique sont liés à la santé mentale chez des adultes vivant dans les quartiers défavorisés.

04/05/2017

ccq-PPhil Mason et al. ont publié une étude transversale intéressante sur deux points : les participants (peu étudiés dans le champ de l’activité physique) et la caractérisation de l’ activité physique (AP) (ici les auteurs distinguent niveau d’AP : faible, modéré, élevé et types d’activité [tâches ménagères, déplacement actif..]). (voir aussi un précédent article) Il posait 3 questions : comment les types et niveaux d’AP différent parmi les participants, les niveaux d’AP différent-ils en fonction de la diversité des types d’AP et comment le type et niveau d’AP sont associés à la santé mentale.

2654 participants adultes vivant dans divers quartiers défavorisés de différentes villes écossaises ont répondu aux questionnaires d’AP (e.g., IPAQ) et de santé mentale (i.e., WEMWBS). Des analyses multi-niveaux ont utilisées afin de prendre en compte la structure hiérarchique des données.

Comment les types et niveaux d’AP différent parmi les participants ?

  • Le niveau d’AP le plus bas était retrouvé chez les femme de plus de 40 ans, sans emploi.
  • 29 % des participants déclarait être touché par une affection de longue durée.
  • Le type d’AP était influencé par le degrés d’obligation. Par exemple, les personnes avec emploi réalisaient plus de transport actif.Capture du 2017-05-04 09-16-04

Les niveaux d’AP différent-ils en fonction de la diversité des types d’AP ?

  • Un plus haut niveau d’AP était associé à l’AP au travail, le transport actif au loisir et aux activités de famille.
  • Le plus important est que la diversité des types d’AP était associée à un plus haut niveau d’AP.
  • L’écart entre les types d’AP était peu expliqué par la variation entre les quartiers.

Comment le type et niveau d’AP sont associés à la santé mentale ?

  • L’AP de loisir et les activités familiales sont associées à une augmentation de plus de 1,5 au score de bonne santé mentale, INDÉPENDAMMENT du niveau d’AP.
  • L’association positive entre le transport actif et une meilleur santé mentale est retrouvée uniquement chez les personnes déjà hautement actives.
  • Un haut niveau d’AP n’était pas associé à une meilleure santé mentale.
  • Chez les adultes avec une atteinte de longue durée, l’AP de type tâche ménagère et au travail était associé positivement à la santé mentale.
  • Quand on s’intéresse à la diversité des types d’AP, celle-ci influence positivement la santé mentale chez les adultes déjà hautement actifs.

Que retenir ?

Promouvoir la diversité des types d’AP pourrait être un facteur clé pour faciliter l’augmentation de l’Activité Physique des personnes vivant en milieu défavorisé.

Le transport actif est un facteur important pour aider les personnes à atteindre un niveau d’AP modéré.

Clairement, cette étude fournit des informations non négligeables pour lutter contre les inégalités sociales dans le cadre de la santé publique.

Mason, P., Curl, A., & Kearns, A. (2016). Domains and levels of physical activity are linked to adult mental health and wellbeing in deprived neighbourhoods: A cross-sectional study. Mental Health and Physical Activity, 11, 19–28. https://doi.org/10.1016/j.mhpa.2016.07.001

Publicités
No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :