Aller au contenu principal

Accès gratuits aux piscines et salles de sport pour réduire les inégalités sociales de santé ?

12/03/2018

my-name-is-joeLes inégalités sociales de santé touchent aussi l’activité physique des personnes. À titre d’exemple, lorsqu’on divise la population anglaise en cinq niveaux en fonction des revenus, 76 % des plus aisés ont un niveau d’AP équivalent aux recommandations contre seulement 55 % dans la catégorie des personnes les moins aisées. Dans ce cadre, des chercheurs en santé publique pensent que faciliter l’accès à des infrastructures d’AP de loisirs pourrait briser cette inégalité (Higgerson, Halliday, Ortiz-Nunez, Brown, & Barr, 2018).

Dans le comté de Blackburn with Darwen au nord est de l’Angleterre (le 24e le plus pauvre), un programme nommé re:fresh a été mis en place en 2008. Parmi 9 endroits dans le comté, les accès à des piscines et gyms ont été rendu gratuits et 5 professionnels de l’AP ont été mis à disposition pour mener des séances de groupe ou individuelles. À cela s’ajoute deux personnes chargées de mobiliser des bénévoles afin de faire connaître le programme et une campagne de promotion importante. À partir de 2016, les séances sont devenues payantes à auteur de 1 livre.

Les auteurs ont comparé la fréquentation des lieux avant et après la mise en place du programme, et examiné les déclarations de fréquence de pratique d’AP de loisirs au sein d’une enquête nationale dont les répondants vivaient dans le comté en 2008 ou 2015.

Les analyses suggèrent que la fréquentation des piscines et gym augmente de 64 %. Cependant, l’intervention influence majoritairement les AP de liées à la piscine ou au gym et non l’AP totale des participants. Les auteurs soulignent qu’il pourrait avoir un transfert d’une AP à un autre et non la création de nouvelles habitudes. L’analyse des résultats de l’enquête souligne dans le comté que (seulement) 2 à 4 % des personnes ont augmenté leur fréquence d’AP de loisir. De plus, les augmentations de fréquentation sont plus marquées chez les participants de faible niveau socio-économique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Étant un peu éloigné de ce type d’approche, j’espère avoir convenablement retranscrit les principaux résultats de cette étude en accès libre. La question des inégalités sociales de santé dans la promotion de l’activité physique est primordiale. Ces résultats sont encourageants, même si comme souvent la promotion de l’AP ne vise uniquement que le sport et omet les transports actifs, les espaces verts…

Les anglais ont quand même une bonne longueur d’avance dans les projets et publications dans ce domaine, voir aussi cet article en accès libre.

Higgerson, J., Halliday, E., Ortiz-Nunez, A., Brown, R., & Barr, B. (2018). Impact of free access to leisure facilities and community outreach on inequalities in physical activity: a quasi-experimental study. J Epidemiol Community Health, jech-2017-209882. https://doi.org/10.1136/jech-2017-209882

No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :