Aller au contenu principal

Modes de transport pour aller au travail et santé mentale : lâchez le volant !

24/07/2018

Les bénéfices de l’activité physique sont nombreux. En revanche, la promotion de l’AP s’avère ardue car trop souvent la seule solution proposée reste l’activité physique de loisirs ou sportive. Ces types d’activités ne sont pas nécessairement attirantes pour de nombreuses personnes et ou peu accessibles.

BATMAN1-e1492115603236Une équipe de chercheur a analysé les données de la cohorte BIOBIANK, cohorte incluant des adultes âgés de 37-73 ans au Royaume-Uni. Ils s’intéressaient uniquement aux travailleurs ayant répondus aux questionnaires durant les deux périodes 2009-13 et 2014-16. Leur question de départ était relativement simple. Les changements d’habitude pour réaliser ses trajets domicile- travail réalisés (voiture, vélo, marche, transports en commun, seuls ou combinés) sont-ils associés à un moindre niveau de dépression plusieurs années plus tard ? Environ 5500 personnes étaient incluses dans l’étude, suivies en moyenne 4,5 ans.

Les personnes qui n’avaient pas de problème de dépression au premier temps de mesure et qui sont passés d’un mode de transport uniquement basé sur la voiture à un mode de transport autre que la voiture rapportaient un niveau de dépression plus faible au second temps de mesure. Ce résultat n’était pas influencé par la distance parcourue. En revanche, cette association n’était pas vérifiée chez les participants ayant un niveau de dépression élevé initialement.

L’étude repose uniquement sur des données auto-rapportées mais, à ma connaissance, c’est la première investigation longitudinale. On peut donc penser que cibler la réduction ou l’arrêt de l’utilisation de la voiture pourrait être bénéfique pour la santé mentale des travailleurs (même Batman). Bien entendu, ces résultats sont à prendre avec de la mesure car le choix des modes de déplacements sont très dépendants des transports publics, infrastructures et de la perception de sécurité. (voir ce précédent article par exemple).

Knott, C. S., Panter, J., Foley, L., & Ogilvie, D. (2018). Changes in the mode of travel to work and the severity of depressive symptoms: a longitudinal analysis of UK Biobank. Preventive Medicine, 112, 61–69. https://doi.org/10.1016/j.ypmed.2018.03.018

Publicités
No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :