Aller au contenu principal

Et si le nudging ne fonctionnait pas si bien (dans les escaliers) ?

14/08/2019

179608.jpg-c_215_290_x-f_jpg-q_x-xxyxxDeux articles du blogues abordaient en 2017 l’utilisation de signaux (pas de couleurs collés au sol et ou affiches présentant des slogans) (ici & ) afin d’augmenter la fréquence d’utilisation des escaliers dans des entreprises ou bouches de métro. Ces interventions sont souvent présentées comme des interventions de « nudging », manipulation douce.

Ces précédentes études avaient des résultats mitigés sur l’augmentation de la fréquence des escaliers, voir aussi l’article du Monde sur cette question (plus bas).

Un article paru cet été (1) rapporte les résultats d’une étude examinant l’effet d’affiches placées avant une série d’escaliers ou d’escaliers mécaniques dans l’aéroport de San-Diego. Les auteurs s’interrogent sur le fait que peu de précédentes études ont comparé les effets des affiches sur la fréquence de montées d’escalier mécaniques ou non et le fait d’être passif ou actif dans l’escalier mécanique.

Ils ont alors filmé les utilisateurs durant 20 jours (10 jours avec puis 10 jours sans affiches). Les assistants de recherche codaient le genre, l’heure, la forme du corps, les chaussures, l’importance et le nombre de bagages, les vêtements portés et le besoin apparent d’escalier mécanique (ex. mobilité réduite) chez plus de 13500 voyageurs. Ces informations permettaient d’ajuster les modèles statistiques.

  • Les affiches faisaient passer la fréquence de l’utilisation des escaliers de 3,6 % à 6,9 % (un peu plus du double, 115 % dans le modèle de regression).
  • En revanche, la fréquence de montée des escaliers mécaniques passaient de 20,4 % à 18,5 % (soit 10 % de baisse) pendant l’intervention.
  • Lorsque les chercheurs rassemblait la fréquence des personnes montant activement les escaliers (mécaniques ou non) versus la fréquence de montée d’escalier passives, l’intervention entraînait une augmentation de 13 %.

Les auteurs montrent l’utilisation d’affiches augmentent la fréquence de montée d’escaliers et diminuent la fréquence d’utilisation passive ou active d’escaliers mécaniques. Ils suggèrent que les personnes qui utilisent les escaliers pourraient être celles qui gravissent déjà les escaliers mécaniques activement. Ainsi, les effets bénéfiques de type nudging des précédentes études comparant la fréquence d’utilisation d’escaliers et d’escaliers mécaniques pourraient être surévalués selon eux.

Pour les lecteurs qui souhaitent réfléchir sur l’utilisation, la médiatisation croissante du nudge en santé, je conseille la lecture de l’ouvrage collectif : Le biais comportementaliste aux éditions SciencesPo ou encore de visiter le site dédié au livre.

No comments yet

Un commentaire ???

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :